visuel la lauzeta FR

La maison comtale de Toulouse

 

 

Sceau-Raymond-VIILe comté de Toulouse remonte au VIIIe siècle. Saint-Sernin_de_Toulouse_-_Copyright_La_LauzetaIntégré dans le royaume d’Aquitaine, plus ou moins par la volonté de l’empereur Charlemagne, il semble avoir été destiné à borner institutionnellement les terres des Vascons, encore insoumis. Issu du comté de Rouergue, il prit son essor suite au désagrégement progressif du royaume d’Aquitaine au IXe siècle. Le territoire s’agrandit et se structura autour du comté toulousain et du Rouergue, aux XIe et XIIe siècles, sous le règne de Guilhem IV. S’imposant par la force à ses voisins, le duché d’Aquitaine et le comté de Barcelone, le comté de Toulouse devint un florissant état, bien que composé de territoires hétérogènes. La pensée cathare s’y développant, le comté de Toulouse fut pris pour cible aux XIIe et XIIIe siècles par les rois de France, convoitant sa richesse et sa position stratégique. Cette noble et ancienne maison souveraine disparut Basilique Saint-Sernin Copyright La Lauzetaen 1251, avec la mort du dernier comte Raymond VII : le frère de Saint Louis, Alphonse de Poitiers, s’en instaura héritier, par cassation du testament du comte. A la mort d’Alphonse en 1271, le comté de Toulouse fut rattaché à la Couronne de France. Au comté de Toulouse sont reliés les vicomtés de Béziers – dont le dernier représentant fut le mythique Raymond-Roger Trencavel (1185-1209) – d’Albi et de Carcassonne, ainsi que les comtés de Rouergue, Quercy et Foix.

 

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site